J’ai lu : Red Rising (4/5)

red-rising-tome-1-631316-264-432

Red Rising
Pierce Brown
Hachette

Résumé : « J’aurais pu vivre en paix. Mes ennemis m’ont jeté dans la guerre. »

Darrow n’est pas un héros. Tout ce qu’il souhaite, c’est vivre heureux avec l’amour de sa vie. Mais les Ors, les dirigeants de la Société, en ont décidé autrement. Ils lui ont tout enlevé : sa raison de vivre, ses certitudes, jusqu’à son reflet dans le miroir.

Darrow n’a plus d’autre choix que de devenir comme ceux qui l’écrasent. Pour mieux les détruire. Il va être accepté au légendaire Institut, y être formé avec l’élite des Ors, dans un terrain d’entraînement grandeur nature.

Sauf que même ce paradis est un champ de bataille. Un champ de bataille où règnent deux règles : tuer ou être tué, dominer ou être dominé. »

young adult / dystopie / action
survie / rébellion / guerre

***

Red Rising, Red Rising, Red Rising… Comment vous dire ?

J’ai attendu beaucoup de temps pour le commencer parce que ce n’était pas le bon moment pour moi. Et j’en suis très contente. Parce que maintenant que je l’ai lu alors que j’étais prête : je l’ai dévoré. Parce que Red Rising c’est typiquement le livre que même quand t’as trop lu et que tu veux faire une pause, tu peux pas t’empêcher de le reprendre 30 secondes après pour continuer. C’est très (même trop) addictif.

Remontons quelques mois/années auparavant. Au tout début, le livre en VO m’avait fait de l’œil. Mais c’est surtout quand le tome 3 est sorti en VO que je me suis « ok je dois à tout prix le lire là ».

18966806

Je vous explique : le tome 3 m’évoquait beaucoup de thématiques qui rassemblent beaucoup des choses que j’aime dans les histoires que ce soit en film ou en livre. J’avais l’impression d’une histoire qui se passe dans l’espace, avec du soulèvement, du combat pour la liberté et autres. Un ressenti beaucoup plus fort à travers ce titre Morning Star  ainsi qu’à la couverture. Plus qu’avec Red Rising.

Sans plus tarder je vous donne mon avis sur ce premier tome d’une saga que je risque de dévorer tout en prenant mon temps. Red Rising c’est un univers totalement fascinant. Certes très complexe et riche, j’avoue qu’il faut se concentrer un minimum pour comprendre et en apprécier le récit. Mais ça vaut vraiment le coup.

On ne s’ennuie pas. Il se passe énormément de choses. Il n’y a pas de temps morts dans le mauvais sens du terme, ni de passages à rallonge. Tout est utile, important, décisif. Les événements déferlent, les situations rebondissent, se retournent. J’ai eu l’impression de voyager à travers des dizaines et des dizaines d’histoires et d’aventures déjà.

En à peine 476 pages on a l’impression d’avoir lu déjà toute une trilogie. C’est exactement ça : ce premier tome est tellement riche, c’est du concentré de que du bon. On a l’équivalent de l’action d’une trilogie. Je sais pas si c’est clair. Je reprends : dans certaines trilogies du même style on a quasiment autant d’action que dans ce SEUL TOME de Red Rising. Si c’est pas incroyable !

Surtout : Je n’ai pas trouvé que c’était répétitif. L’auteur nous mène toujours à travers des problématiques différentes, des péripéties différentes, des scénarios différents.

Avant de commencer ce livre j’étais en panne de lecture. Et pour me sortir de panne il faut généralement pas me faire lire de gros livres, ni de choses trop denses ou compliquées : Red Rising, qui est tout le contraire de tout ça, m’a fait juste vivre un moment dingue.

**

Petite anecdotes :

Vous commencez à le voir un peu partout à travers mes updates sur goodreads, sur instagram et sur twitter j’aime bien annoncer les petites similarités que j’ai trouvé dans un livre par rapport à d’autres. En aucun cas je dis que c’est pareil. Il s’agit juste de petits détails, d’ambiance ou d’actions qui se ressemblent. Comme des clins d’œils.

  • Petite pensée aux Hunger Games à 3 reprises dans le livre (si ça vous intéresse demandez-moi ;))
  • Ambiance qui m’a rappelée quelques instants de ma saga adorée Autre Monde.
  • Des noms et des combats qui m’ont fait pensé à ma saga Enclave que j’aime.

**

D’autres remarques :

  •  Red Rising a réussi à me faire apprécier des éléments d’histoires que je n’apprécie pas dans d’autres livres. Comme certains genre, ou certaines thématiques.
  • Vers le milieu du livre il est vrai que j’ai trouvé un bémol quant à la tournure de l’histoire. Même si je comprenais cette tournure des événements, même si je comprenais que ça puisse se passer ainsi j’étais quand même un peu déçue. J’aurais mieux aimé une autre version. Je trouvais que ça faisait retomber tristement l’intrigue. Mais par la suite, ce que je désirais est arrivé 😉
  • J’ai souvent dû refermer mon livre et étouffer des petits cris de surprise et de désespoir.

Pour terminer une petite citation qui résume assez bien l’ambiance de ce livre et qui me fait tout autant rire de nervosité que d’amusement : « Il est du genre à faire des guirlandes avec les intestins des gens »

Ce premier tome, d’une trilogie qui s’annonce très très bonne, est une bombe.

Je conseille ce livre à ceux qui aiment les dystopies bien riches et pleines d’aventures, de rebondissements. Attention, on n’arrive plus à le lâcher tout le long de la lecture.

Note : ★★★★☆ (4/5)

large

Publicités

5 réflexions sur “J’ai lu : Red Rising (4/5)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s