J’ai lu : Power Club (3/5)

17126587_1758500771130305_8372851890999787520_n
@bookmeaway

Power Club, L’apprentissage
Alain Gagnol
Syros

Résumé : « Anna n’est pas née sur Krypton, pourtant elle s’apprête à devenir une super-héroïne. Jeune et riche, elle répond aux critères du Power Club© ! Les termes du contrat sont les suivants : on lui inocule des boosters, une technologie de pointe qui la rend en quelques jours surhumaine, elle entre dans la légende aux côtés des huit super-héros déjà célèbres. En échange, elle se doit d’incarner le rêve absolu, de vendre son image aux médias, aux plus grandes marques.
Et, accessoirement, elle est libre de sauver le monde. 
»

littérature jeunesse / thriller
supers pouvoirs / super héros / futuriste

***

Power club c’est l’histoire d’Anna, une jeune fille comme les autres, tout de même issue d’une famille aisée, à qui on va donner l’opportunité de devenir une super-héroïne. Elle devra adhérer aux règles du club, « incarner le rêve absolu, vendre son image aux médias, aux plus grandes marques. Et, accessoirement, elle est libre de sauver le monde. » Voilà un résumé intrigant.

En temps normal les super héros ça ne dit me jamais trop. Mais c’est le titre de ce roman « Power Club » et notamment le mot club qui a attiré mon attention. J’ai pensé que le thème serait abordé à travers un autre angle : au sein d’une école, qu’on suivrait la formation de cette jeune héroïne. Par ailleurs la manière futuriste et différente d’obtenir ces pouvoirs de façon contrôlée m’a interpellée.

La première chose à laquelle m’a fait penser cette lecture c’est aux dessins animés de mon enfance. Ça a quelque chose de très années 90. Les clubs, les super héros. J’ai eu des images des Totally Spies notamment en tête (petit clin d’œil aux enfants des années 90).

J’ai eu du mal avec les premières pages. Pour moi l’histoire démarrait un peu trop lentement. On retrouve par ailleurs ce petit problème de rythme au cours du roman : Certaines parties de l’histoire se lisent toutes seules mais d’autres paraissent interminables. Et laissent l’histoire s’essouffler.
Néanmoins une fois ces passages lus on se retrouve de nouveau dans l’intrigue et dans l’action. Malgré ses 500 pages il y a toujours un suspense qui nous donne envie de reprendre la lecture.

Power Club s’est avéré ne pas être ce que je m’étais imaginé. Il s’est révélé être un thriller qui a pris beaucoup plus de place que l’histoire de super héro – à mon goût – même si l’ensemble reste très lié.

Il s’agit là d’un point qui m’a plutôt déçue car je ne m’attendais pas du tout à ça. J’ai remarqué que la trame s’éloignait des sujets qui m’intéressaient et qui avaient été annoncés.
Il est vrai que le titre « L’apprentissage » laissait entendre une formation de l’héroïne au supers pouvoirs, un suivi de son évolution. Il en a été autrement, sur deux plans. À travers sa formation propre dans un premier temps, puis par le reste de l’histoire que je vous laisserai découvrir dans votre lecture.

J’ai quand même réussi à apprécier l’histoire qui a pris un tout autre tournant.

Une des forces essentielles de ce roman se résume au fait qu’Anna, le personnage principal, se détache des autres. Eux qui viennent pourtant d’un milieu similaire au sien. Cette jeune fille réfléchit, remet en question, soupçonne, et surtout : elle ne se laisse pas faire… Elle permet d’apporter au roman un autre regard sur ce qu’il se passe dans cette histoire, sans lequel il n’y aurait pas eu de scénario intéressant. Un personnage bien développé pour un premier tome de saga.

Les autres personnages ont malheureusement – à mes yeux – été peu développés. C’est assez dommage car plusieurs d’entre eux auraient été intéressants à découvrir. J’imagine qu’on en apprendra plus par la suite, dans le second tome.

En général cette lecture n’a pas été mauvaise mais pas non plus un coup de cœur. J’ai apprécié le moment passé avec ce livre. Il s’agit là d’un bon roman pour adolescents et pour la jeunesse. Avec rebondissements, révolte, combat pour la justice. Une lutte pour de bonnes valeurs.

Je conseille ce livre à ceux qui aiment les histoires de super héros et les enquêtes.

Note : ★★★☆☆ (3/5)

large2

Publicités

4 réflexions sur “J’ai lu : Power Club (3/5)

  1. Salut,
    Personnellement, j’ai adorée Power Club. Je suis d’accord qu’il y a des problèmes de rythme mais une fois que j’étais bien dans l’histoire, c’est passée tout seul. Ça ne m’a pas dérangée non plus que ça devienne un thriller, j’ai beaucoup aimée. J’ai adorée Anna et c’est vrai qu’elle tient le livre et que les autres persos ne sont pas assez approfondis surtout par rapport à elle. Je me suis un peu perdu dans les superhéros, je ne savais plus qui était qui puisque le présentation était très rapide.
    Lia

    J'aime

    • J’ai vu ça sur ton blog 😉 c’est vrai que ça devient vite compliqué de reconnaître qui est qui parmi les autres super héros.
      Je suis déçue parce que je m’attendais à autre chose. Pas que j’ai pas apprécié le thriller.
      Merci d’être passée !

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s